Des réseaux qui changent des vies – Julie Beauséjour, ing., MScA, Ph.D.

Julie Beauséjour,  ing., MScA, Ph.D.
Vice-présidente International | Montréal, Quebec

La piqûre pour le travail à l’étranger, Julie Beauséjour l’a eue alors qu’elle menait des travaux de recherche sur le traitement des eaux usées, au Mexique, dans le cadre de sa maîtrise en génie civil. Quelques années plus tard, c’est vers le Vietnam que Julie s’est envolée pour sa thèse de doctorat en planification et conception environnementales, portant plus précisément sur les systèmes de drainage sanitaire à faible coût pour les pays en développement.

Pouvoir créer, voilà ce qui rend les projets à l’international si stimulants pour Julie. Sa passion pour les projets à l’international est née de son désir de créer.

« Ici, au Québec, les réseaux d’aqueduc sont déjà construits et le travail qui nous est confié se limite souvent à la réfection de sections existantes ou au prolongement du réseau pour desservir de nouveaux quartiers résidentiels, » explique Julie. « Les projets que nous réalisons à l’international, par contre, nous permettent d’en faire plus. On peut concevoir et construire des réseaux neufs, de A à Z. Ça ouvre la porte à une multitude de possibilités. »

À Dalat, au Vietnam, son équipe fait la conception et la surveillance de la nouvelle usine de traitement des eaux usées et d’un important réseau d’égout primaire qui desservira les principaux quartiers commerciaux et résidentiels de la ville.

 

Julie précise que le travail de conception tient compte du contexte local et que le projet permettra de doter la ville d’infrastructures durables et à faible coût.

« Dans les pays développés comme le Canada, on n’a pas construit de réseaux d’égouts complets depuis plus de 50 ans. Au Vietnam, la plupart des villes n’ont jamais eu de réseaux d’égouts. Nous pouvons enfin créer des systèmes d’assainissement des eaux usées durables pour accroître la qualité de vie des gens de ce pays. »

« Au terme de ce projet, on a tout de suite pu observer une amélioration des conditions environnementales dans la ville, de la diminution des inondations à l’amélioration de la qualité des cours d’eau urbains (qui étaient auparavant des égouts à ciel ouvert). C’est formidable de constater que ces changements ont permis à un vent de fraîcheur de souffler sur la ville de Dalat et ses citoyens. »

Les efforts de Julie ont permis de jeter de solides assises pour l’avenir. En plus de piloter 12 projets d’infrastructures tous financés par la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement, au Vietnam, elle tente de développer le marché international en passant directement par les organismes mondiaux de financement du développement.

« Chose certaine, j’aurai beaucoup de pain sur la planche durant les prochaines années ! », dit Julie en riant. Je suis très heureuse de participer à ces projets et d’être au coeur du développement continu du Vietnam. Ce que nous souhaitons surtout est d’étendre et d’exporter notre expertise afin de pouvoir soutenir d’autres pays d’Asie et d’Afrique, où les besoins en infrastructures de base sont aussi criants. »