EXP s’est illustrée lors du plus récent gala des Grands Prix du génie-conseil québécois de l’Association des firmes de génie-conseil du Québec (AFG), en remportant les honneurs dans la catégorie « Bâtiment structure », pour le projet de construction de l’école primaire Vauquelin, à Longueuil.

Dans le cadre de ce projet confié par le Centre de services scolaire Marie-Victorin, nos équipes en génie civil et des structures ont conçu la structure du bâtiment, le premier bâtiment scolaire de trois étages avec structure de bois au Canada. Dès les premières étapes de conception, le développement durable et la préservation des ressources naturelles étaient au cœur des préoccupations des équipes. Ce projet innovant, dont le design original est signé par Leclerc Architectes, repousse les limites de la construction en bois en plus de tracer et d’ouvrir la voie à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) pour des projets similaires.

Comme les normes du bâtiment en vigueur au moment de la conception limitaient à deux le nombre d’étages permis pour une école avec structure combustible, nos équipes ont dû innover pour proposer une approche conceptuelle adaptée et présenter une demande de mesure différente à la RBQ. Dans le cadre de cette démarche, nos équipes ont élaboré plusieurs scénarios d’incendie avec différentes configurations des ouvrages afin de réduire les indices de propagation de la flamme, notamment pour assurer un degré de résistance au feu d’une durée d’une heure.

Inaugurée en janvier 2022, l’école se démarque d’abord par son esthétisme architectural. Le choix d’une structure de bois permet également à l’école de se distinguer par sa faible émission de GES, un atout directement lié aux matériaux utilisés dans sa construction. Contrairement aux autres matériaux, le bois emmagasine et stocke le carbone pour toute la durée de vie du bâtiment. L’analyse du cycle de vie a également démontré que les émissions de CO2 générées par le prélèvement, la transformation et le transport des matériaux utilisés pour la structure de l’école Vauquelin sont de 35 % – ou 428 tonnes – inférieures à la quantité générée pour un bâtiment similaire avec une structure en acier.

Chapeau à toutes les personnes ayant participé à ce projet durable et innovant !