Un projet empreint de solidarité réalisé à vitesse grand V au CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Derrière les réalisations en ingénierie se cachent souvent de belles histoires empreintes de solidarité et d’humanité. La passion pour l’ingénierie, le désir d’aider et de contribuer à faire une différence pour la population peut mener à de bien grandes choses. Une équipe d’ingénieurs de l’équipe Bâtiment et industrie de notre bureau de Sherbrooke a d’ailleurs récemment pu le constater en relevant un autre défi de taille que leur a confié le CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Nos experts ont reçu un appel à la fin du mois de mars dernier alors que la crise de la COVID-19 était déjà bien installée au Québec. Nous apprenions que le laboratoire de l’Hôpital Fleurimont avait été désigné laboratoire de dépistage de la COVID-19 par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Pour pouvoir accroître le nombre de tests de dépistage de la COVID-19 pouvant être analysés et ainsi, protéger la population et limiter la propagation du virus, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS avait fait l’acquisition d’un nouvel appareil pour son laboratoire de microbiologie, le COBAS 6800. Il s’agit du deuxième appareil haut débit du genre autorisé et installé au Québec, permettant une cadence élevée d’analyses de la COVID-19, certes, mais aussi du VIH, de l’hépatite B et de l’hépatite C. Les experts d’EXP avaient seulement deux semaines devant eux pour concevoir les plans et aménager le laboratoire où allait être installée la « machine de guerre » : électricité, systèmes de ventilation, installation des conduits des gaz médicaux, aménagement d’une salle de décontamination (sas) et de stations de lavage des mains sans contact… Tout devait être pensé pour faciliter le travail du personnel du laboratoire, dans un environnement convivial, tout en assurant leur santé et sécurité. Un projet qui, à première vue, semblait être un défi d’exception tellement l’échéancier était court, mais pour lequel aujourd’hui, nous pouvons crier haut et fort : « mission accomplie » !

Julie Pellerin, directrice, Mécanique-électricité à notre bureau de Sherbrooke, a raconté la façon dont s’est réalisé le projet, avec beaucoup d’admiration pour son équipe. « Nous sommes très fiers d’avoir pu aider à concrétiser ce projet, qui s’est avéré très rassembleur et motivant pour les employés de notre équipe qui y ont participé. Tous les intervenants, entrepreneurs et collaborateurs ont remué ciel et terre pour contribuer à la santé des citoyens, le tout dans un esprit d’entraide et de solidarité. L’objectif était le même pour tout le monde : réussir l’aménagement du laboratoire à temps pour l’installation du COBAS 6800. Une équipe a été exclusivement dédiée à ce projet. Nous mettons notre expertise à profit depuis plusieurs années déjà au CIUSSS de l’Estrie – CHUS et nous connaissons bien les plans et les systèmes des bâtiments, ce qui était primordial pour être en mesure de concevoir les plans rapidement. Nous sommes fiers qu’EXP ait joué son rôle dans cette lutte commune contre la COVID-19. Mais au-delà de cette fierté, recevoir un témoignage de notre client nous donne le réel sentiment du devoir accompli. »

Récemment, Sébastien Guay, chef de secteur du service d’expertise et de projets de construction au CIUSSS de l’Estrie – CHUS, a envoyé une lettre de remerciements à chaque collaborateur au projet, dans laquelle il témoigne de sa grande satisfaction face à la rapidité à laquelle les travaux ont été réalisés : « Votre soutien et votre rapidité à nous épauler dans cette épreuve ont été grandement appréciés et ont fait une différence dans notre capacité à mettre en place les mesures requises. […] Cette situation a su démontrer que notre relation dépasse celle d’un simple lien commercial et a mis en lumière votre engagement envers notre établissement. »

Chapeau à l’équipe ayant cru à la faisabilité de ce projet dès le début et qui a contribué à son succès : Benoit Champoux, Éric Lavoie, Simon Rondeau, Marc-André Houle et Sylvain D’amours.

Pour en apprendre davantage sur le projet et sur l’appareil COBAS 6800, lisez l’article publié par le CIUSSS de l’Estrie – CHUS

*Photo : CIUSSS de l’Estrie – CHUS