Agrandissement de l’urgence de l’Hôpital du Suroît : maintenir la cadence malgré la pandémie

Collaboration, esprit d’équipe et désir de faire une différence pour la population sont les premiers mots qui sont prononcés par Sébastien Dostie, ingénieur et chargé de projets à notre bureau de Salaberry-de-Valleyfield, lorsqu’il raconte la façon dont se sont déroulés les travaux liés au projet de construction du nouveau complexe de l’urgence de l’Hôpital du Suroît. De février à mai dernier, alors que la pandémie frappait le Québec de plein fouet, nos experts en mécanique-électricité et en génie civil et des structures, ont dû faire preuve de résilience et s’adapter rapidement à la situation, afin de respecter les livrables convenus avec notre client, le CISSS de la Montérégie-Ouest.

« Le CISSS de la Montérégie-Ouest veut améliorer l’urgence de l’Hôpital du Suroît rapidement afin de faire face à la hausse d’achalandage à cet établissement, et ainsi mieux servir les patients. Nous avions déjà le défi de réaliser le projet dans un très court laps de temps pour répondre aux besoins de notre client. En mars dernier, le début de la pandémie de la COVID-19 a ajouté son lot de défis. Malgré cette situation sans précédent, nous nous sommes retroussé les manches et avons poursuivi les opérations prévues pour respecter l’échéancier. En 90 jours, les travaux liés au lot 1 du projet – en génie civil et des structures – ont tous été réalisés :  agrandir le stationnement, faire l’excavation, couler les fondations et monter la structure d’acier, raconte Sébastien.

Ce nouveau bâtiment, d’une superficie totale de 2 500 m2, comprendra une nouvelle unité de médecine de 20 lits et une unité d’hospitalisation brève de 10 alcôves pour civières. Le lot 2 du projet en mécanique-électricité, qui marquera la fin des travaux et la mise en service du bâtiment, sera entamé sous peu et se terminera en novembre prochain. L’hôpital pourra alors y accueillir des nouveaux patients.

« Nos employés de Québec, Salaberry-de-Valleyfield et Granby ont fait preuve d’une grande collaboration et d’un esprit d’équipe remarquable. Je suis très fier de ce que nous avons réalisé en si peu de temps, et encore plus fier d’avoir maintenu le cap dans ce contexte de pandémie. J’ai le sentiment du devoir accompli et je suis prêt à entamer la surveillance des travaux des prochaines phases, en mécanique-électricité.

Chapeau aux équipes ayant contribué à cette réalisation !